Rechercher

La saturation, c'est quoi ?

Dernière mise à jour : 2 sept.


C'est quoi ce bruit ?

La saturation est une sorte de bruit que notre voix est capable de produire. Vous l’avez sans doute déjà entendu quand quelqu’un s’énerve ou crie, mais c’est aussi utilisé dans plusieurs genres musicaux. On lui donne plusieurs noms (scream, grain, distorsion et autres), mais mieux que des explications, je vous propose cette vidéo pour entendre comment sonne cet effet.



Comme vous pouvez l’entendre, on entend toujours la voix mais il y a un effet qui est rajouté, comme si le son était tordu. On peut comparer ça à un effet de saturation d’une guitare électrique : on entend toujours la guitare mais le signal sonore est tordu pour donner cet effet. On peut aussi remarquer que cet effet est en général utilisé à des moments clés des chansons, des moments où l’émotion est intense (à moins qu’on chante un genre qui demande une saturation quasi permanente comme beaucoup de genre de métal). Musicalement, la tension monte jusqu’à l’explosion, c’est là que le chanteur sature. Au final, qu’on l’utilise sciemment dans la musique ou dans la vie courante sous le coup d’une émotion vive, la saturation est un effet extrême que notre larynx peut produire. En tant que chanteur rock, c’est un outil qui est très utilisé et qui doit faire partie de notre arsenal vocal.



Comment ça marche ?

On sait donc que le signal sonore normal de la voix est tordu, mais qu’est-ce qui tord ce signal ?

Voici un schéma de larynx avec une coupe frontale. Nous y voyons les deux cordes vocales et au-dessus des structures qui sont appelées les fausses cordes ou bandes ventriculaires.

Dans une phonation normale, les deux cordes vocales se rapprochent et vibrent un certain nombre de fois par seconde. Le nombre de vibration par seconde va donner la hauteur de la note. Les cordes vocales jouent donc le rôle de source du signal qui produit le son. Ce signal est ensuite amplifié dans le conduit vocal pour créer le son tel qu’on l’entend.

Les fausses cordes font partie du système de valve de notre système respiratoire. Elles se ferment fortement en cas d’introduction d’un corps étranger dans le larynx pour nous éviter de nous étouffer (elles sont sympa quand même). Ces fausses cordes partagent des fibres musculaires avec le muscle qui est inséré dans les cordes vocales. Il est donc possible de les faire se rapprocher pendant la phonation. C’est en les rapprochant et en les mettant en vibration qu’on peut créer un deuxième signal. Cependant, comme elles n’ont pas les mêmes propriétés viscoélastiques que les cordes vocales, les fausses cordes ne vibrent pas à la même vitesse que les cordes vocales. On obtient donc la note qui est donnée par la vibration des cordes vocales plus un deuxième signal qui vient créer un bruit supplémentaire.

Et ce n’est qu’une des façons de saturer ! On peut aussi utiliser les aryténoïdes qui sont des petits cartilages à l’intérieur même du larynx et qui viennent eux aussi tordre le son quand on les bascule légèrement en avant. On peut aussi utiliser du fry, qui est un mode de vibration des cordes vocales qui se produit quand la pression en dessous des cordes vocales est insuffisante. On a donc plusieurs choix qui s’offre à nous !

L’importance d’avoir une fonction vocale équilibrée

Comme vous avez pu le comprendre, la saturation est un effet qui se rajoute sur la voix. Afin que la saturation soit efficace, il faut donc que la voix derrière le soit aussi. Sinon, ce serait comme si on construisait le deuxième étage d’un immeuble sans d’abord faire le rez-de-chaussée et le premier étage. C’est pourquoi il faut s’assurer que la fonction vocale en dessous de la saturation est optimale. Il est donc difficile et fortement déconseillé d’utiliser de la saturation sur une note qui n’est pas confortable sans saturation.

Une fonction vocale équilibrée est ce qui nous permet d’organiser au mieux les tensions musculaires nécessaires à la tâche vocale demandée. Elle permet aussi de s’assurer, après une utilisation intensive ou extrême de la voix que tous les systèmes qui constituent la machine de la voix reviennent à leur paramètre d’équilibre. Pensez à la dernière fois que vous avez chanté vraiment fort, une fonction vocale équilibrée permet de faire en sorte que le système « voix » ne reste pas bloqué en mode « faire du son très fort » (heureusement pour notre vie sociale, acheter une baguette en hurlant sur la boulangère est mal vu).

Comme la saturation est un effet extrême que peut produire notre voix, son utilisation intensive demande une fonction vocale d’autant plus équilibrée. C’est ce qui nous permet en tant que chanteurs rock de s’assurer que toutes nos performances seront de qualité. C’est aussi ce qui nous permet de nous assurer de garder notre tessiture, de toujours avoir accès aux aigus.

Dans mon expérience de l’enseignement de la saturation, ce n’est pas trouver comment faire le bruit le plus compliqué mais s’assurer que tout ce qui se passe derrière la saturation reste équilibré, afin de ne pas se faire mal. Les chanteurs de rock ont une utilisation extrême de leur voix, ce sont de véritables athlètes vocaux, il est donc très important pour eux d’en prendre soin.

Conclusion

La saturation est donc un effet vocal extrême essentiel pour les chanteurs rock. Il est très riche et fréquemment utilisé, particulièrement dans les aigus. Il permet d’exprimer des émotions intenses et est en général utilisé quand la musique arrive à son paroxysme. Il demande du travail pour être maîtrisé ainsi qu’un entraînement essentiel pour garder une fonction vocale optimale.

38 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout